Tout sur les règles abondantes : définition, causes et solutions.

La durée des règles est en général de 2 à 7 jours et la quantité de sang perdue pendant le cycle varie d'une personne à l'autre. Mais quand on a l'impression de perdre beaucoup de sang, on peut se demander si ces saignements sont anormaux, quelle en est la cause et s'il faut s'inquiéter pour sa santé.

Sommaire de l'article. 

1- C'est quoi des règles abondantes ? Comment reconnaitre les règles hémorragiques ou ménorragies ?
2- Pourquoi mes règles sont abondantes ? Quelles en sont les causes ? 
3- Quand s'inquiéter de règles abondantes ? 
4-Quelles solutions pour réduire les saignements menstruels abondants ?
5-Quelle protection périodique pour les règles abondantes ?

C'est quoi des règles abondantes ? 

En moyenne, on perd environ 55ml de sang au total par cycle menstruel, sur une durée qui va de 2 à 7 jours. Le seuil des règles hémorragiques, appelées aussi hyperménorrhée ou ménorragie est fixé à 80ml de sang perdu par cycle.

Mais la quantité de sang perdue est souvent difficile à mesurer, et les protections absorbantes (tampon, serviette et culotte menstruelle) ne permettent pas de bien se rendre compte du volume des saignements, contrairement aux Cup où l'on peut directement mesurer la quantité de sang perdue.

Il existe donc un score 'officiel' qui permet de savoir si on est dans les seuils de règles normaux, ou si on les dépasse : il s'agit du Score de Higham, et les Hospices Civils de Lyon on fait un super PDF à télécharger ici qui vous permettra de vérifier si vous avez des règles abondantes ou pas.

Le principe est simple : vous notez le nombre de tampons ou de serviettes que vous utilisez chaque jour, ainsi que leur degré d'imprégnation (peu imprégné, moyennement imprégné ou très imprégné), vos caillots (taille et quantité), chacun vaut un nombre de points et le score total est votre score de Higham.

Quelles sont les causes des règles abondantes ? 

Les saignements menstruels hémorragiques peuvent avoir plusieurs causes, parmi lesquelles : 

  • Les hormones, et notamment la surproduction d’œstrogènes. En effet, les œstrogènes sont produites par les ovaires afin de permettre à l'endomètre de se créer tous les mois. L'endomètre, rappelons-le, c'est la muqueuse fabriquée tous les mois pour tapisser la paroi utérine en vue d'accueillir un éventuel ovule fécondé, et qui est éliminé pendant les menstruations. Et si les oestrogènes sont sécrétés en excès, l'endomètre peut être plus épais que nécessaire et donc occasionner des règles plus abondantes.
  • L’adolescence : pendant les premiers cycles après la puberté, les règles sont souvent assez abondantes, car parfois il n’y a pas d’ovulation. Les règles peuvent aussi être irrégulières. Mais généralement, cela s’atténue avec le temps et il ne faut pas s’en inquiéter à outrance.
  • La préménopause : étant donné que l’ovulation peut être aléatoire, cela crée un déséquilibre hormonal comme à l’adolescence, et cela peut se traduire par des pertes plus abondantes.
  • La contraception : un stérilet / DIU au cuivre peut rendre les règles abondantes et/ou plus longues, surtout dans les mois qui suivent la pose, car le cuivre peut créer une forme d'inflamation de l’utérus, et donc de l’endomètre qui croit en excès. Généralement, le corps s’y habitue en quelques mois.
  • La présence de polypes ou de fibromes : ces excroissances bénignes peuvent entrainer des règles plus abondantes en empêchant l’utérus de se contracter correctement pendant les règles
  • Une pathologie de l’endomètre : cela peut être une adénomyose, (c’est à dire une forme d’endométriose localisée dans l’utérus), une atrophie ou une hypertrophie de l’endomètre (c’est à dire une endomètre très fin ou au contraire très épais) ou plus rarement un cancer de l’endomètre (car survient majoritairement après la ménopause)
  • Une pathologie liée à une grossesse : des saignements abondants peuvent être le signe d’une grossesse extra-utérine, d’une fausse-couche ou d’une grossesse môlaire (c’est à dire une grossesse durant laquelle il y a eu une anomalie au moment de la fécondation qui fait que l’embryon n’a pas un matériel génétique complet, ce qui cause un développement anormal du placenta). Dans ce cas, l’endomètre déjà avancé est évacué.
  • Une pathologie de la coagulation sanguine

 Quand s'inquiéter de règles abondantes ? 

Un score de Highman supérieur à 100 est un motif pour consulter un médecin (généraliste ou gynécologue) ou un·e professionnel·le de santé comme un·e sage-femme, car votre santé peut être impactée.

Les personnes véganes ou végétariennes avec un score élevé doivent également penser à se supplémenter en fer, car les carences sont possibles.

Quelles solutions pour diminuer les règles abondantes ?

Les règles abondantes sont souvent une source de plusieurs symptômes comme la fatigue, liée parfois à l’anémie (c’est à dire une carence en fer), en plus d’être handicapantes à gérer et de potentiellement déclencher des douleurs.

Afin de trouver un traitement adapté, qui sera en fonction de vos symptômes, de la cause des ménorragies et de vos antécédents, nous vous conseillons d’en parler à votre médecin ou votre sage-femme, qui peut vous prescrire des examens ainsi que des traitements ou des suppléments alimentaires.

Ces traitements peuvent être par exemple : 

  • un traitement avec des anti-inflammatoires non-stéroidiens, qui réduisent le flux menstruel et les douleurs, notamment si la cause est la puberté ou la contraception.
  • Si la cause est liée à la coagulation, il peut s’agir de médicaments antifibrinolytiques.
  • Votre médecin ou sage-femme peut vous prescrire une contraception hormonale (pilule contraceptive), qui va réguler la croissance de l’endomètre
  • Si les solutions proposées ne fonctionnent pas (et jamais en première intention) d’autres molécules régulatrices hormonales comme le Danazol peuvent être envisagées, surtout dans le cas d’endométriose.

Quelle protection périodique choisir pour les règles abondantes ?

Les tampons et les serviettes ne sont pas forcément les plus adaptées lorsqu'on a un flux important, en plus de ne pas être très écologiques.

La Cup est particulièrement adaptée aux règles abondantes, seule ou en complément d’une Culotte Menstruelle adaptée aux flux forts.

En couplant par exemple La Cup Taille L et une culotte menstruelle, vous pouvez gagner en confort de vie et en tranquilité, car vous pourrez dans la plupart des cas vous changer toutes les 8h.

 

Note : nous utilisons l’écriture inclusive pour tous nos articles, c’est pourquoi nous n’utilisons pas le mot « femme » ici. Toutes les femmes n’ont pas leurs règles, et toutes les personnes qui ont leurs règles ne sont pas des femmes. Mais les algorithmes de recherche aiment que nous utilisons le mot femmes afin que nos articles soient mieux référencés. C’est pourquoi nous l’écrivons ici.

Astuces Douleurs Santé Stérilet

← Article précédent



Laissez un commentaire